© La Coureuse Laurence A Lavigne  

Copyright 2017

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram

Chère coureuse blessée

À toi, coureuse blessée.

 

Je voulais te parler et t’écrire un petit mot d’encouragement. 

 

Tu n’es pas la seule qui ne peut pas courir aujourd’hui. Tu regardes dehors et tu aimerais tant aller courir. Tu aimerais tellement enfiler tes souliers de course et partir le cœur léger et la tête libre.

 

Mais aujourd’hui, tu dois prendre du repos et ne pas courir.

 

Ne pas courir! NE PAS COURIR. Ça sonne vraiment chiant et ça donne parfois envie de pleurer.

 

Sache que toute blessure finit par guérir un jour ou l’autre. 

 

Parfois, une blessure c’est un signe. 

 

C’est un signe que tu ne dois pas ignorer et c’est aussi un signe qu’il faut parfois reculer pour mieux avancer.

 

Beaucoup d’options s’offrent aux coureuses blessées. Mais ce n’est pas toutes ces options qui tentent la coureuse blessée.

Je suis éventuellement devenue un coach Beachbody parce que c'est bien cette plateforme qui m'a aidé lorsque ma bandelette était beaucoup trop...chiante. C'est mon physio qui un jour m'a dit; ne cours pas dans la douleur.

 

Que ce soit du Spinning, de la natation, du yoga, du Pilates ou du Zumba; rien n’égale ta sortie de course, je sais. Mais tu peux en profiter pour devenir une coureuse plus forte. 

 

Aussi, c’est très difficile d’accepter qu’il soit possible que tu déclares forfait à une course à laquelle tu étais inscrite.

 

Ça ne sera pas possible de terminer, la douleur va l’emporter.

Je veux des infos pour m'entraîner autrement