© La Coureuse Laurence A Lavigne  

Copyright 2017

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram

Courir avec le rhume ou pas?

J’ai le rhume, je cours ou je ne cours pas?

 

Au moment d’écrire ces lignes, j'étais forcée d’admettre que je devais prendre un congé de course. C'est poche en ta....

 

Un nez qui est bouché, une toux creuse et grasse et de la douleur au thorax me font rester dans mon divan en pyjama.

 

Mes souliers de course sont bien rangés dans ma garde-robe et je verrai demain.

 

Sage décision selon les multiples lectures que j’ai faites.

 

Voici ce que disent les experts :

 

‘’ Au moment de décider si vous devez courir avec un rhume, utilisez la règle du dessus/dessous du cou. Si vos symptômes sont au-dessus du cou (nez qui coule, éternuements, mal de gorge), alors, oui, vous pouvez courir et si vos symptômes sont en dessous du cou (congestion de la poitrine, toux intense, vomissements, diarrhée), laissez votre maladie suivre son cours avant de commencer à courir.’’ *

 

Toutefois, d’autres experts ajoutent qu’il faut vérifier notre condition générale. Le ‘’neck-check’’ est un truc mais, ce n’est pas une formalité. Il faut s’écouter et utiliser notre bon jugement.

 

Donc, selon mes symptômes, j’ai pris la bonne décision.

 

Alors, on en profite pour se faire une tisane à l’échinacée et écouter des séries sur Netflix.

 

N’hésitez pas à vous reposer, vous allez être en mesure de reprendre votre course où vous l’avez laissée. Il vaut mieux quelques jours de repos que des complications.

Reposez-vous donc! Ça va vous faire du bien!

 

Sources :

 

  1. http://www.jogging-course.com/Blessure-douleur/courir-rhume.html

  2. http://www.runnersworld.com/ask-the-sports-doc/prerace-sniffles-should-i-take-a-cold-reliever

Hé! Je suis sur Instagram pis je mets plein de belles photos. Venez me suivre, ça me fera plaisir d'échanger avec vous!