© La Coureuse Laurence A Lavigne  

Copyright 2017

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram

Cross-training: le spinning

09/25/2015

Ma coach de spinning a d'l'air d'avoir 12 ans.

.
Je ne la connais pas personnellement mais, mon amie Nat, avec qui je pratique le spinning, lui a déjà enseigné en suppléance voilà quelques années.

 

 


Elle est donc vraiment plus jeune que nous. Pffff.

Voici un exemple très réaliste de mon cours de spinning:

19:30: le cours commence.

19:30 et 32 secondes: la coach prend officiellement la parole et c'est parti pour une heure d'entraînement intense.

On commence à pédaler et sa voix aiguë nous harcèle dès le début du cours. Elle est comme une guêpe qui nous tourne autour de la tête. On a pas le choix: on s'exécute. On pédale à fond avec la musique dans le tapis.


C'est de la folie.

Je pédale à vitesse maximale (à la vitesse de l'éclair) et je me questionne sur ce départ stressant et nauséeux de ce cours de spinning.

La musique rock-métal et la coach crient en choeur.  Mes tympans capotent. Ça y est, je vais faire de l'acouphène demain matin.

Dans la presque noirceur de la salle de cours, j'aperçois les autres filles. Elles sont à moitié mortes sur leur vélo et l'évasion de cette pièce est impossible: elles sont à bout de souffle.

 

À bout de souffle!

Je lui demande quelques fois de répéter ses instructions parce que quand quelqu'un hurle dans le bruit, on entend rien (bien j'entends rien) et ce surtout quand la musique ambiante est une toune de Korn ou pire encore une chanson de Nickelback.

Dommage que mon vélo soit stationnaire...j'aurais pédalé hors de cette pièce à l'instant.

La voix de la coach me rappelle un vieux film, jadis. Elle hurle comme le fait le vilain dans l'extrait vidéo de Roger Rabbit.




Je suis un peu mélangée ce soir. Mon cross-training est de la torture. J'ai mal aux oreilles en plus d'avoir les cuisses qui brûlent.

''On pousse, plus viiiiiiiiiite!!!!!!!!!!!!!''



Le pire dans tout ça, c'est que j'ai l'impression qu'une enfant me crie après. Je prendrais bien un congé de criagequand je m'entraîne. Un moment pour moi, la maman occupée...un moment pour la femme que je suis.

Enfin, ma chum Nat avec qui je fais mon cours de spinning, soupire, respire et pédale. Mais Nath persévère, donne son 110%. Donc, je la suis et je ne la laisse pas tomber.

 

La morale de cette histoire est que nous bougeons quand même, nous suons notre vie malgré la voix stridente de la coach.

Mission accomplie pour la nouvelle coach de spinning; elle a réussit à faire travailler tout le monde. On est brûlé.

Finalement, avoir une voix aiguë a certains avantages...comme pousser les gens à pédaler encore plus vite et encore plus fort.

Honnêtement, je ne verrai plus le cross-training comme un break.

Le prochain cours, j'apporte mes bouchons.


 

Please reload

À la une...

Joyeux Noël!

December 21, 2016

1/10
Please reload

December 21, 2016

December 5, 2016

September 13, 2016

August 31, 2016