© La Coureuse Laurence A Lavigne  

Copyright 2017

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram

Petit train va loin

Je suis très heureuse et je me sens bien.

 

Je me sens bien et presque guérie! J’ai toujours des reliques de grippe ici et là, mais à ce qu’il parait je serai guérie complètement dans 4-6 semaines. J’ai un petit problème avec mes poumons, qui n’est pas très grave et mon docteur m’a dit : ‘’Oui va courir, mais vas-y doucement, écoute ton corps.’’

 

Bon bien, je me suis écouté et j’ai couru vachement plus longtemps que j’avais initialement prévu. En fait, j’espérais courir un genre de 1 heure 30 minutes et j’avais prévu un trajet raisonnable.

 

Toutefois, en chemin, je me suis un peu emportée. J’ai suivi le soleil, évité le vent et esquivé les côtes. Je me suis donc retrouvée à courir un vingt minutes supplémentaire.

 

J’entends ma mère dire : ‘’Oh non, t’es pas allée courir aussi longtemps. Tes poumons, ta grippe, fais attention!’’

 

Je dois ainsi me justifier. J’ai couru en intervalles. Petit train va loin! Je vous le dis!

 

En général, lors de mes longues sorties, je fais un 15 minutes de course et 1 minute de marche rapide, ainsi de suite.

 

Aujourd’hui, j’ai été plus cool, plus hésitante et vraiment prudente. J’y suis donc allée avec un 10 minutes de course et une minute de marche. J’ai marché les côtes quand je les montais et c’est ça le plus difficile. Lors des montées, je ressens ce manque pulmonaire, cette légère différence qui fait que je cherche un peu mon air en gravitant les côtes. Mais, c’est tout.

 

Le body en général, lui était vraiment bien et content de courir. Mes jambes, mes pieds, mes fesses et mon cerveau étaient heureux.

 

Je ne perds pas espoir pour ce marathon et je mise sur la grande prudence pour éviter les blessures.

 

Bien sûr, cette semaine, pour me préparer à cette grande course, j’ai couru dehors 2 fois 25 minutes. J’ai aussi fais 3 fois de la machine elliptique, 30 minutes par séance, intensité moyenne-élevée. De plus, j'ai fait mes exercices quotidiens ( série de 10 push-up, 50 sit-up, 10 Burpees, 2 minutes de planche le tout X 2).

 

J’ai aussi mangé de façon impeccable et consommé très peu d’alcool. Je me sentais prête et hier soir j’avais de la difficulté à trouver sommeil. J’étais stressée. J’avais le trac! J’appréhendais cette sortie.

 

Je suis donc reconnaissante de la chance que j’ai d’être en santé. Je suis reconnaissante vraiment. Merci!

 

Enfin, ce training de marathon est réellement plus difficile que le training précédent. Courir l’hiver c’est tough. L’hiver, il y a les enfants qui sont un peu plus malades, les virus qui courent, les élèves qui te toussent dans face 5 fois par jour…

 

En plus d’avoir les pieds dans slush pis les narines gelées, les virus sont partout et dès que notre corps est un peu fatigué : hop, les virus attaquent. L’hiver c’est aussi ça.

 

Voici ma montre et mon temps d'aujourd'hui...  1 heure 52 minutes. Je ne veux pas savoir la distance parcourue, j'ai réussi mon objectif, c'est ça qui compte!

 

 

Please reload

À la une...

Joyeux Noël!

December 21, 2016

1/10
Please reload

December 21, 2016

December 5, 2016

September 13, 2016

August 31, 2016

July 8, 2016